Conférences à venir au Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse :

"Des bains grecs aux thermes romains", jeudi 16 janvier | 17 h
Henri Broise architecte-archéologue à l’Institut de Recherche sur l’Architecture Antique d’Aix-en-Provence
Au cours des deux dernières décennies s’est manifesté un regain d’intérêt pour l’architecture balnéaire ; en particulier pour les bains grecs mais aussi pour ceux qui font leur apparition dans le bassin occidental de la Méditerranée au cours du IIe siècle et de la première moitié du Ier siècle avant notre ère, bains qui sont à l’origine des thermes de l’époque impériale.
C’est dans cette période intermédiaire, probablement sur la fin, que s’inscrit le bain de Cornebarrieu. à travers les découvertes les plus récentes engendrées par la recherche ou l’ayant suscitée sera retracée l’évolution des pratiques balnéaires et celle des édifices destinés à les abriter.

Tarif : 3 € + droit d'entrée au musée
Réservation au 05 61 22 31 44


"Les bains tardo-républicains de Cornebarrieu (Haute-Garonne)" Jeudi 6 février 2014 | 17 h, Catherine Viers et Frédéric Veyssière, achitecte-archéologue et archéologue
Une opération d’archéologie préventive menée par l’Inrap en 2007 a permis la fouille et l’étude d’un petit complexe thermal d’époque républicaine. Ce bâtiment est constitué de deux pièces, un vestiaire (qui a livré le négatif d’une banquette maçonnée) et une pièce chaude. Cette dernière était dotée d’un labrum (une vasque remplie d’eau) et d’une baignoire chauffée dont les substructions et le foyer ont été retrouvés.
Le sol comportait un décor de méandres, de quadrillage losangé et de fleuron fait de cubes de pierres (tesselles) insérés dans le mortier.
Les caractéristiques du bâtiment et le mobilier archéologique récolté plaident en faveur d’une construction dès le début du Ier siècle avant notre ère.

Tarif : 3 € + droit d'entrée au musée
Réservation au 05 61 22 31 44

Retour à l'accueil