ÔDE A LA GRECE
(par Thomas Le Dreff)
Ô MUSE DE LA GRECE, INSPIRE L’ÂME FOULANT TES ELEMENTS !

TU DEVOILES TES ATOURS AU SOMMET DES COLLINES,
OU LE VERT PROFOND NUANCE LA PIERRE CHAUDE ET CLAIRE.
LE SCENE S’ANIME AU RYTHME DES CHAMPS ET DES VIGNES,
CEINTUREE DE L’AZUR VERDÂTRE DE LA MER.

L’HARMONIE RASSURANTE DE CETTE ŒUVRE PRESQUE PEINTE
TROUBLE L’ŒIL CONTEMPLATEUR DU VOYAGEUR,
TEL LE GROUPE FORT-BOYARD SUR L’ACROTYRINTHE,
DOMINANT LA PLAINE POUR SOULIGNER SA SPLENDEUR.

DANS L’AGORA PAISIBLE D’ATHENES, JE ME PRELASSE,
AVANT DE REJOINDRE, TITUBANT, L’HÔTEL DE PASSE …

Ô MYCENES, CITE MYTHIQUE,
GUIDE MES PAS DANS LE MURMURE D’HOMERE !
Ô DELPHES, MAISON D’APOLLON,
VIBRE TON MARBRE D’UNE BLANCHE LUMIERE !
Retour à l'accueil