Présents :

Antoine MARCH, Laurent BOUSQUET, Éric HAZARD, Lise MANENT, Pauline MOUNIER

Excusées :

Adeline GRAND-CLÉMENT, Sarah BERGERON

I - Présentation de la Novela

La Novela est un festival culturel toulousain. La prochaine édition du festival aura lieu en

octobre 2013. En octobre 2012, une soirée conférence a eu lieu à l’espace Duranti, organisée

par la Novela, au cours de laquelle sont intervenus trois étudiants et un enseignant. La soirée a

été modérée par Corinne BONNET. Cette soirée a connu un certain succès et, pour l’édition

de 2013, dont la thématique est, cette année encore, « Penser et vivre ensemble », la Novela a

demandé à ERASME (responsables : Corinne BONNET et Adeline GRAND-CLÉMENT) de

prendre en charge plusieurs activités. L’une d’entre elles a été confiée à l’Association Périples

(responsable du projet : Antoine MARCH). Il s’agit du Projet Minotaure.

II - Présentation du Projet Minotaure

Le jour de clôture de la Novela, une machine, créée par la compagnie La Machine, sera

dévoilée sur la piste de Montaudran : un minotaure ailé. La mission confiée à ERASME,

déléguée à l’association Périples, est de familiariser le public toulousain par le biais de

plusieurs manifestations. Quatre activités sont au programme.

1) Conférence : La Crète et ses Légendes.

Une soirée sera consacrée à une présentation de la Crète et de ses légendes qui comportera

trois volets : un volet sur le linéaire A et le disque de Phaistos, un volet sur les palais de Crète

et un volet sur le mythe du minotaure et de Thésée. Les intervenants sont Éric DIEU, Hélène

FRANGOULIS et Jean-Marc LUCE ou Sylvie ROUGIER-BLANC. Éric DIEU et Hélène

FRANGOULIS ont répondu positivement à la proposition mais ne peuvent s’engager sans

une date fixe. Adeline GRAND-CLÉMENT doit bientôt en proposer une, Antoine MARCH

s’occupe du lien avec les intervenants.

2) Projection commentée d’un peplum.

Une projection commentée d’un peplum aura lieu à la cinémathèque de Toulouse, sur le

thème de Thésée et du Minotaure. À la fin de la projection, deux intervenants feront une

reprise sur le film. Un appel à candidature, pour intervenir dans cette soirée, sera envoyé aux

personnes susceptibles d’être intéressées. Il s’agit des étudiants, doctorants, docteurs et

enseignants spécialistes ou portés sur le cinéma (Matthieu SOLER, Mathieu SCAPIN,

Coraline KOLECZKIW, Philippe FORO, etc.)

3) Balades mythologiques.

Des balades seront assurées dans le centre ville de Toulouse. Elles auront lieu l’après midi, à

raison de deux balades par après midi, sur deux parcours différents avec deux propos

différents, qui seront répétées d’un jour sur l’autre. Ainsi, les personnes qui auront participé à

une balade le premier jour pourront participer à la seconde le lendemain. De plus, cela permet

d’éviter un surcroît de préparation. Ces balades ne sont pas encore assurées ou confirmées par

la Novela. Antoine MARCH doit prendre contact avec Livia MENEGHETTI qui assure déjà

des balades toulousaines pour le festival, et prendre ainsi contact avec la personne chargée des

balades dans l’équipe de la Novela. Les contenus de ces balades, enfin, devront comporter un

topo sur Thésée, le minotaure, Ariane, etc. mais peuvent être étendus plus largement à des

récits de la mythologie grecque, à l’histoire de Toulouse, aux légendes toulousaines et devront

se servir d’accroches concrètes (noms de rues, statues, monuments). Une comédienne, Céline

CHEMIN, peut assurer des séquences de théâtre des ruelles sur le parcours et « mettre en

scène » un détournement ou une illustration des mythes.

4) Jeu de piste à l’UTM.

Un jeu de piste à destination de groupes scolaires sera organisé à l’université du Mirail au

cours de la dernière semaine de septembre ou de la première d’octobre. Des classes du cycle 3

(CE2, CM1, CM2) seront accueillies devant l’arche, une par jour.

La classe, à son arrivée, est divisée en quatre groupes (de 6 à 8 élèves), chaque groupe étant

accompagné d’un encadrant scolaire (instituteur, parent d’élève). Un plan leur est distribué,

sur lequel figure des lieux où les enfants réaliseront des ateliers (deux le matin, deux l’après

midi). Dans chaque atelier, ils découvriront un indice qui leur permettra de résoudre une

énigme à la fin de la journée (rébus, charade, etc.).

Les quatre ateliers sont : atelier jeux antiques, atelier bac de fouille, atelier dessin et atelier

peinture

a tempera (Amandine DECLERQ peut fournir les indications nécessaires pour la

préparation et la réalisation d’un tel atelier).

L’association Périples assure trois ateliers. Le quatrième, l’atelier bac de fouille, est assurée

par l’association APAREA, habituée des interventions dans les écoles auprès du jeune public.

Le midi, les enfants feront un pique-nique. À la fin de la journée, ils auront un goûter.

Les dessins et les peintures des enfants seront peut-être exposés à la médiathèque.

Le lien avec la Novela est assuré par Antoine MARCH, qui doit également rencontrer Ana

LEAL pour la partie université (réservation des lieux d’accueil, préparation de ces lieux, lien

administratif).

Il faut envoyer un devis du projet à la Novela, rédiger un texte accrocheur accompagné d’un

visuel à destination des écoles, recruter les intervenants, produire les plans signalant les lieux

des ateliers. Une réunion de formation et d’information aura lieu début septembre pour

détailler aux intervenants le contenu de la journée, des ateliers et les consignes à observer

dans le travail avec des enfants. Une compensation sera demandée à la Novela pour Périples

(1000 euros ?) et l’APAREA (100 euros ?). Ces compensations seront sans doute négociées.

Le but n’est pas de « faire de l’argent » mais, au regard de l’investissement en tant que

préparation et qu’interventions sur les deux jours, l’association peut demander un certain

montant.

Questions sur le Projet Minotaure :

Pauline MOUNIER a proposé que l’atelier peinture soit éventuellement divisé en deux

ateliers : les enfants prépareraient la peinture dans un atelier, l’utiliseraient dans un second.

Une question soulevée pendant la réunion est si l’on peut accueillir une classe par demijournée

ou une classe par journée. Dans le premier cas, nous pourrions accueillir plus

d’enfants, dans le second, il y aurait moins d’enfants mais ils profiteraient plus de leur

journée. Tout semble indiquer que la seconde solution est la bonne.

III - Répartition du travail

Lise MANENT a proposé d’aider au projet de projection d’un peplum.

Pauline MOUNIER et Laurent BOUSQUET ont proposé de s’investir sur les balades

mythologiques.

Éric HAZARD, Pauline MOUNIER et Lise MANENT se sont proposés pour le projet du jeu

de piste.

La répartition précise des tâches doit avoir lieu après communication de ce Compte Rendu.

Merci d’avoir lu ce CR jusqu’au bout,

Antoine MARCH,

Le 16/03/13

 

 

Retour à l'accueil